Un plan bruxellois pour les personnes âgées 2014-20


Une étude – commanditée par la Commission Communautaire Commune, la Commission Communautaire Française et la Vlaamse Gemeenschap – vient de sortir et examine la situation des personnes âgées de manière générale. 


Cette étude met en exergue les difficultés qui existent pour les personnes âgées bruxelloises :

  • le logement : il faut viser l’accessibilité financière et l’adaptation du domicile ;
  • les maisons de repos : l’étude montre qu’il y aurait, au niveau de Bruxelles, suffisamment de maisons de repos ; mais ce qui manque, ce sont des alternatives : le développement et la création d’alternatives aux maisons de repos sont des défis fondamentaux (résidences-services sociales, logements solidaires et communautaires, …) ;
  • le maintien à domicile : que ce soit à son domicile ou dans un logement de type alternatif, il faut aider la personne âgée à pouvoir rester chez elle. Ceci nécessite des accompagnements et des soins à son domicile et/ou des lieux d’accueil et soins de jour dans son quartier, mais aussi la mise en place de solutions pour lutter contre l’isolement et la solitude ;
  • la place des personnes âgées dans leur quartier et leur commune : pouvoir garder une place et des liens avec leur quartier est un enjeu qui est chère aux personnes âgées. Pour répondre à ce désidérata, il faut travailler principalement sur la mobilité, l’aménagement du territoire et la citoyenneté ;
  • le soutien et la reconnaissance des aidants-proches ;
  • la prise en compte de manière transversale des spécificités liées aux origines des personnes âgées et de leurs familles.

Il y a déjà actuellement des projets qui existent et qui répondent à ces enjeux. Le rôle précurseur de certains doit pouvoir nourrir tant les décideurs politiques que les acteurs de terrain. Il faut donc poursuivre le développement des réponses aux besoins de la population vieillissante à Bruxelles. Pour ce faire, il faut que tous les Ministres bruxellois construisent ensemble une politique cohérente et intégrée au profit de la personne, ce qui nécessitera de développer plus de concertations et d’harmonisation au niveau du territoire bruxellois.



Pour poursuivre dans cette réflexion, vous pouvez consulter l’article du Soir paru ce jeudi 17 juin, article intitulé "Plan Senior : 10 ans pour anticiper le papy-boom" .









Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Visite dans le cadre des Journées nationales de la prison

Le non-recours aux droits sociaux et la sous-protection sociale.

Les écoles de Forest