Collaborations intercommunales : Forest y participe



Lors du conseil communal du 10 septembre dernier, cinq conventions de collaboration entre Forest et d’autres Communes bruxelloises ont été votées, ce qui a donné lieu à d’intéressants débats.

La première convention concerne St-Gilles et Forest, à qui la Région octroie 220.000 euros pour 2 ans. Elle vise le logement, l’urbanisme, la culture, les infrastructures sportives, les contrats de quartier, la propreté, les travaux et voiries, l’informatique,… Il s’agit de réaliser des économies d’échelle, d’améliorer les services offerts et d’inscrire cette collaboration dans une perspective plus structurelle.  Il faut noter dans cette même logique que ces deux communes sont aussi engagées dans une collaboration importante avec la fusion des deux Sociétés immobilières de services publics[1]. Ce rapprochement structurel est positif pour autant que chaque Commune se positionne sur un pied d’égalité.

La deuxième concerne toutes les Communes bruxelloises et vise les marchés publics, notamment pour développer de nouveaux outils et en rationaliser la gestion.

Les trois autres visent à répondre à un appel à projets de la Région bruxelloise et concernent : la gestion harmonisée des inscriptions dans l’enseignement fondamental, le projet « objectif réussite » de remédiation scolaire par des étudiants de l’ULB à destination de jeunes du secondaire, et l’engagement d’un coordinateur pour développer un enseignement secondaire communal.

Ces collaborations permettent une gestion plus efficace, des échanges de bonnes pratiques et la mise en commun des savoirs et des budgets. La réflexion ne doit cependant pas s’arrêter là. En effet, pour certaines politiques telles que par exemple les infrastructures sportives, il manque une vision régionale permettant d’assurer une égalité de traitement et une accessibilité cohérente et harmonieuse des services à tous les Bruxellois. Les collaborations intra-communales ne peuvent pas répondre à ces derniers objectifs mais elles représentent tout de même une avancée indéniable au profit de la population.


[1]              Ce sont les sociétés de logements sociaux, dont la fusion a lieu dans les accords institutionnels intrabruxellois.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

A l’aube d’une nouvelle année !

Les écoles de Forest

Un musée du capitalisme à St Gilles