Articles

Affichage des articles du mars, 2014

Les enjeux de la régionalisation des titres-services

Débat hier sur la régionalisation des titres-services, organisé par Marie Nagy. J’ai pu y rappeler la position d’Ecolo à ce sujet : notre volonté est de pouvoir lors de la régionalisation assurer d’abord la continuité puis revoir le système afin : -d’améliorer le dispositif des titres-services : 1)en améliorant la qualité de l’emploi et de la relation dans le cadre du dispositif titres-services ; 2)en améliorant la transparence financière du dispositif et le contrôle de celui-ci ; 3)en évitant la confusion entre les services prestés dans le cadre des titres-services et les services agréés d’aide aux familles et aux personnes âgées mais en renforçant les complémentarités entre ces deux secteurs ; 4)en soutenant d’avantage les organisations qui affichent une meilleure « performance sociale » (qualité de l’emploi offerte, qualité de la relation de service) que les autres. -d’améliorer la qualité des emplois : 1)en offrant dès que possible et par priorité un contrat à temps plein aux travail…

Manifestation contre les mesures prises par le gouvernement fédéral à l’encontre des chômeurs.

En route pour la Manifestation!!

Voici une carte Blanche signées par des parlementaires et des présidents de cpas écolos : 

En novembre dernier, la FGTB a évalué à 50.000 chômeurs (dont 32.000 Wallons et 9.000 Bruxellois), le nombre de personnes qui seraient exclus du système des allocations d’insertion ou d’allocations d’attente, dès janvier 2015 en raison de la limitation dans le temps de ces allocations instaurée par le Gouvernement fédéral.
Les médias ont diffusé ce 5 février les résultats d’une étude complémentaire, qui chiffre commune par commune le nombre de demandeurs d’emploi qui seront exclus du chômage.
Ces chiffres concrets permettent à chacun de réaliser combien les conséquences sociales, économiques, budgétaires de cette décision seront catastrophiques pour les chômeurs, mais aussi les citoyens, les communes, les CPAS. Les appels à une marche arrière ont été nombreux ces derniers mois de la part de syndicats, d’associations, d’élus..., Nous sommes convaincus …

Journée mondiale des droits des femmes

Image
Je m’en vais, en ce jour qui me touche particulièrement, à la journée de mobilisation liée à la Caravelle des Droits des femmes. Dans ce cadre, de multiples activités ont été proposées depuis le 17 février, par exemple, une exposition sur les grandes résistantes contemporaines, des réflexions sur la problématique des conditions de travail des femmes notamment dans certains emplois précaires mais aussi des débats concernant les questions liées aux vieillissements. Je félicite les organisatrices de ces évènements qui étaient riches en enseignements.
Cette journée est plus que jamais importante car nous voyons un recul important des droits des femmes. La remise en question de la place des femmes et de leurs droits peut sembler rassurante dans le contexte de crise actuel, où les pressions sur les travailleurs se font de plus en plus fortes : la pénurie d’emplois et les exclusions du chômage, mais aussi l'absence de transformation profonde du modèle économique, constituent la dure réal…

Indignation des parlementaires écologistes à la Région bruxelloise face aux mesures fédérales de précarisation des plus fragilisés

Image
Depuis deux ans, l’État fédéral adopte des mesures qui font peser très lourdement la crise sur les citoyens, en organisant l’exclusion d’une grande partie de ceux-ci : les plus fragiles, les plus précarisés, les plus isolés. Les mesures telles que les exclusions des demandeurs d'emploi, la dégressivité des allocations de chômage, l’allongement du stage d’insertion vont provoquer une précarisation d’une part importante de la population. Dans ces mesures, une concerne la limitation de l’octroi des allocations d’insertion à trois ans. Cette mesure sera appliquée indépendamment d’une évaluation positive dans le cadre du contrôle de la disponibilité ou des efforts de formation. Selon les calculs de la FGTB, ce ne sont actuellement pas moins de 3.300 de leurs affiliés qui seraient concernés par cette mesure en application à partir du 1er janvier 2015. Si on l’étend à l’ensemble de la Région, cette réforme pourrait toucher 5.000 à 6.000 demandeurs d’emploi à Bruxelles.
A ce sujet, Anne HE…