Une nouvelle majorité qui manque de vision et de souffle



Le nouveau gouvernement, PS-FDF-CDH-VLD-CD&V et Spa, a présenté ce dimanche son accord pour les 5 prochaines années : quelle fut notre déception, mais aussi notre stupeur !

Outre l’absence complète de politique environnementale, le nouveau gouvernement compte remettre en question les politiques menées depuis ces dix dernières années. En effet, l’environnement, la réduction des émissions de CO2, le climat ou la qualité de l’air ne figurent plus parmi les défis de notre région ! La politique de l’énergie passera à la moulinette, alors que cette politique a démontré depuis 10 ans son efficacité en réduisant de 25 % la consommation d’énergie et les émissions de CO2 de la Région. De façon générale, les objectifs environnementaux et énergétiques passent au second plan. Ce sont le développement durable et la qualité de vie qui en pâtiront.

On retrouve d’autres remises en question de politiques innovantes en matière de logement ; par exemple, le Community Land Trust (projet mis en avant sur mon blog précédemment).

Et que dire des compétences que j’ai particulièrement suivies, qui sont les compétences sociales et celles de l’emploi…

Quelques exemples pour les compétences sociales en COCOM : il reste de nombreux flous autour de l’OIP COCOM, pas de vision globale au niveau de la Région dans son ensemble (compétences régionales et compétences sociales et de santé) ; des propositions bancales concernant le maintien à domicile ; et alors qu’on parle de soutien aux titres-services, rien n’est dit (ou si peu) pour les services d’aide à domicile.

Un silence total pour l’aide aux justiciables, alors qu’il y a des projets fondamentaux en cours qui doivent être finalisés : mise en œuvre du plan stratégique bruxellois, accord de coopération avec le fédéral, amélioration des prisons avec prise en compte des besoins des communautés, …

Pour l’emploi, le gouvernement compte poursuivre des politiques qui nous inquiètent, notamment au niveau de l’emploi et plus particulièrement avec la « garantie jeunes ». Je rappelle ce que j’ai eu l’occasion de dire à plusieurs reprises sur les risques de tout miser sur la « garantie jeunes » en termes de sens à donner aux orientations (formation-stages) et le risque de création de sous-emplois, ainsi que les effets d’aubaine. On peut déplorer que ce nouveau gouvernement semble privilégier l’activation des demandeurs d’emploi et la création d’emplois précaires plutôt que de poursuivre les politiques ambitieuses et réellement créatrices d’emplois de qualités – telles que les alliances emploi-environnement.

Est-ce de cette manière que le nouveau gouvernement compte développer la justice sociale ?

On peut cependant saluer un gouvernement composé paritairement. Par contre, les propositions concernant l’égalité des chances sont assez maigres ; idem pour ce qui concerne la bonne gouvernance.

Ce ne sera donc pas au cours de ces 5 prochaines années que nous verrons Bruxelles s’orienter vers une société en transition juste et écologique. Ecolo poursuivra cet objectif depuis les bancs de l’opposition ; je ne pourrai pas y participer depuis le Parlement puisque j’ai siégé pour la dernière fois aujourd’hui. Mais je compte poursuivre tous ces combats au sein d’Ecolo et dans la société civile.

Je prends maintenant un peu de repos et je reviendrai fin de l’été sur ce blog avec des projets passionnants, notamment sur la démocratie et le Traité transatlantique.

D’ici là, hauts les cœurs et bonnes vacances !

Pour l’ensemble de notre analyse sur les DPG, voir le lien

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le non-recours aux droits sociaux et la sous-protection sociale.

Les écoles de Forest

A l’aube d’une nouvelle année !